BUH by PTIT SUSHI

Mon Amour, mes joies, mes peines... Mais aussi mes lectures, mon cinéma, ma cuisine... Et en plus je suis gay... Mais plein d'espoirs...

dimanche 30 mai 2010

"Copie conforme" d'Abbas Kiarostami

19439947

 

Le film commence comme une réflexion sur l'art, le rapport entre l'original et la copie, et le rapport des deux face à notre ressenti. Ce dialogue débute entre un écrivain, James interprété par William Shimell, qui vient de publier un livre sur les relations entre l'original et sa copie, et une femme, Juliette Binoche qui s'occupe d'une galerie. Cette conversation va se dérouler une après-midi en Toscane.

Les rapports entre les deux personnages sont étranges, à la fois distants et proche. Elle invite James à prendre un café et visiter un petit village de Toscane. Puis là tout bascule leur relation prend un autre tour, plus intime. Je laisse le suspense, je n'en dis pas plus. Et de l'art nous passons à une discussion sur l'amour, le temps, l'usure que provoque le temps sur l'amour, sur la vie du couple. Le parallèle entre les deux sujets est alors évident. 

Les personnages sont bien interprétés, avec une grande justesse, Juliette Binoche a reçu le prix d'Interprétation Féminine à Cannes. Et la réalisation d'Abbas Kiarostami est parfaite pour traduire les sentiments des personnages, à la fois classique, avec des jeux de miroirs aussi bien au propre comme au figuré et des acteurs proche de la caméra. De plus le film jongle habillement avec les langues, à la fois en anglais, en français et en italien, ce qui est très plaisant.

Un film intéressant sur le fond et la forme, bien sûr ce n'est pas un film d'action mais le charme opère, on est pris par cette réflexion intellectuelle et par cette envie de comprendre les relations exactes entre les deux personnages. Bien sûr le côté bavard pourra ennuyer certains.


 

 

Posté par Ptit Sushi à 18:54 - Un Sushi au Cinéma - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire